Une suite

Chambre grise - Lit double et lampes de chevet

Rénovation totale pour cette grande chambre à côté de laquelle une pièce d’eau à été créée. L’entreprise David a été appelée sur ce projet afin de faire de cette simple chambre une véritable suite.

Le travail de la lumière se devait d’être doux et accueillant : des lampes de chevet au fini chromé ont été disposées de chaque côté de la tête de lit, coiffée de trois eaux-fortes signée Martine Le Cornec (galerie-mlc.com) ; le plafonnier a été supprimé et a laissé place à deux lampes à pied artisanales disposées sur la cheminée, activables depuis l’interrupteur de l’entrée.

 

Enfin une troisième source de lumière a été installé sur la commode par une belle lampe ventrue au fini nacré.

Les plafonds ont été rénovés, des corniches hautes posées, les plinthes ont été restaurées et l’ensemble a été peint d’un blanc brume légèrement grisé. Un papier intissé végétal, fait de lamelles de raphia gris nacré a été posé mettant en valeur les dimensions de la pièce.

 

Chambre grise - Dessus de lit et parquet

Le parquet en chêne d’origine a été conservé dans son aspect originel.

Une toile de Jouy modernisée grâce à l’orange soutenu de son fond, a été choisie pour réaliser les rideaux sur mesure et un dessus de lit en fin velours, lui aussi choisi dans des teintes de rouille orangée, viennent réchauffer l’atmosphère de la pièce.

Chambre grise - Table de chevet
Chambre grise - Toile de Jouy
Chambre grise - Toile de Jouy et cache radiateur

Un cache radiateur finement ouvragé dans la continuité des moulures de la pièces a été conçu par l’équipe et fabriqué sur mesure afin de venir habiller le dessous de la fenêtre.

Deux tables de chevet, elles aussi dessinées par le bureau d’étude dans un style épuré, ont été réalisées dans un bois exotique rouge, lasuré d’une teinte acajou.

 

Chambre grise - Porte dérobée et cheminée

Enfin la porte menant à la petite salle de bains a été traitée comme une porte dérobée et donc tapissée comme les murs.

Seule une poignée de porcelaine laisse deviner l’ouverture, le regard étant naturellement interpellé par cette grande toile, une huile signée Luc Bourlard.

 

Le maître d’ouvrage disposait de peu de surface attenante à cette grande chambre à laquelle manquait une pièce d’eau.

L’entreprise David a alors proposé d’investir une dépendance de la maison, restée jusque là sans fonction.

Le projet validé, le mur porteur de la maison a été ouvert afin de faire communiquer la future pièce d’eau avec la chambre et ainsi d’en faire une suite. Un puits de lumière a été créé afin d’apporter la lumière naturelle en plus de la petite fenêtre existante.

 

Les meubles choisis sont des objets de caractère, dénichés en brocante par les propriétaires et remis en valeur, notamment, par l’application d’une lasure rouge profonde et transparente laissant apparaître le veinage du bois.

 

Cet ensemble crée ainsi une atmosphère chaleureuse et familiale correspondant à cette famille Granvillaise.

 

Pin It on Pinterest